vendredi 17 octobre 2014

MES CARNETS DE VOYAGE

Aussi loin que je puisse m'en rappeler, j'ai toujours eu un petit carnet partout avec moi. Que ce soit pour noter des pensées pratiques ou incongrues, de la prose ou des numéros de téléphone, quelques lignes et un stylo ont toujours été mes partenaires favoris.
Alors pour les souvenirs de voyage, il fallait viser plus haut.


Adresses utiles, tickets de caisses, petites anecdotes ou grandes aventures, on a toujours besoin d'un carnet en voyage! J'ai eu l'occasion d'en tester plusieurs lors mes vadrouilles ces deux dernières années, que je vous présente aujourd'hui en espérant vous inspirer pour vos prochaines virées.

I was here: a travel journal for the curious minded

Disponible sur Amazon / 8,30€ 128 pages, 21,4 x 11,7 cm


Mon tout premier vrai carnet de voyage pour mon tout premier voyage "loin", au Mexique en 2011. Je l'avais acheté à l'époque chez Bird on The Wire, la boutique où je pourrais vider mon compte en quelques clics, et je ne l'ai pas du tout regretté. Ce journal déborde de bonnes idées, d'infos pratiques et d'inspirations. Il est parfaitement adapté à la vadrouille et se glisse dans n'importe quel sac. J'aime particulièrement ses petites suggestions de choses à faire, à dessiner ou à ramener. Je me suis replongé dedans en écrivant cet article, et j'ai adoré revivre tous ces incroyables souvenirs; pour être honnête, c'est le seul carnet de voyage que j'ai terminé!

♡ Je l'aime pour: son format super pratique / les petits questionnaires à faire remplir aux gens que l'on rencontre / sa pochette intérieure et son élastique 
ϟ  Je l'aime moins pour: les lignes d'écritures un peu petites / pas beaucoup de pages blanches pour écrire / pas d'endroit pour mettre un stylo


 

Bon voyage: a travel journal

Disponible sur Amazon / 11,50€ 160 pages, 19 x 14 cm



Je dois l'avouer, c'est le hibou avec sa valise sur la couverture qui m'avait fait craquer pour ce journal qui m'avait accompagné lors de mon premier voyage en Californie en 2012. Encore aujourd'hui, je pense que c'est le plus mignon de ma collection! Il est vraiment parfait pour un long voyage, ou si vous vous voulez y rajouter vos photos à votre retour. Les dessins poétiques et les pages mignonnes se succèdent; et il y a même des cartes postales à envoyer!
Même si je n'ai jamais fini de le remplir, je crois qu'il restera mon préféré de tous!



♡ Je l'aime pour: ses illustrations tellement mignonnes / sa couverture plastique qui permet de glisser tout plein de souvenirs dedans 
ϟ  Je l'aime moins pour: pas d'endroit pour mettre un stylo


☆ Places to remember: travel journal

 Disponible sur Amazon / 8,90€ 160 pages, 15,2 x 10,2 cm



 J'ai emmené ce petit carnet avec moi pour les plus belles vacances de ma vie, l'an dernier, en Californie.
Mais il a beau être charmant et transportable, ce ne fut pas un achat utile: à part en amont et pour noter nos dépenses quotidiennes, je n'ai quasiment pas écrit dedans... Manque de temps ou envie de ne pas perdre une miette du paysage, je ne sais pas, le fait est qu'il ne m'a pas été si utile que ça. Je suis cependant sûre qu'il sera un super compagnon de voyage: il est très pratique et bien pensé.




♡ Je l'aime pour: ses illustrations mignonnes / ses catégories: adresses, dépenses...
ϟ  Je l'aime moins pour: sa toute petite taille / toujours pas de range stylo!

 

London: Small travel journal

Disponible sur Amazon / 8,96€ 184 pages, 10,2 x 15,2 cm


J'ai emmené ce joli petit carnet avec moi pour ma première virée à Londres l'an dernier, pour les 30 ans de mon boyfriend. Sa charmante couverture typique de l'Angleterre avait eu raison de la néophyte de Londres que j'étais! C'est un cahier très simple, avec des pages blanches, à l'exception de quelques infos utiles à la fin, du plan central de Londres dans la première de couverture et du plan du métro à la fin. Vous n'êtes d'ailleurs absolument pas obligé de voyager pour l'utiliser! Il est très pratique à transporter, et vu qu'il y a BEAUCOUP de pages à remplir je l'embarque à chaque petit week-end londonien!




♡ Je l'aime pour: son côté fonctionnel, attache pour le stylo et élastique de fermeture / beaucoup de pages à remplir
ϟ  Je l'aime moins pour: un peu trop sérieux pour moi / pas de petite pochette intérieure pour les documents


The Tour Diary: a travel companion

Disponible sur Little Otsu (boutique US), je l'ai commandé chez Bird On The Wire (mais ils semblent en rupture de stock) / 13,50€, 78 pages, 20 x 13 cm


Et voilà le petit dernier! Tout nouveau, tout beau, qui va attendre sagement de se faire gribouiller en décembre.
Les premières pages sont dédiées à la planification de votre voyage, avec toutes les informations pratiques (dates importantes, infos personnelles, choses à faire et à voir, endroits où manger, carnet d'adresses...) à avoir sous la main. Puis le carnet est divisé en 6 parties d'organisation hebdomadaire. Ce qui, à mon avis, va finir pour moi en un joyeux bric à brac de photos, tickets et autres souvenirs entre deux blablas! 


 
♡ Je l'aime pour: ses illustrations fun / son côté pratique
ϟ  Je l'aime moins pour: sa couverture souple qui va surement vite s'abîmer / son format un peu répétitif
J'ai rempli ces carnets de souvenirs. Des mots, des photos, mais aussi des sensations et beaucoup d'émotion. Ils sont mignons et tous très bien pensés, mais un simple cahier peut suffire: le plus important restera l'expérience du moment.
Ce qui me donne envie de conclure par une de mes citations préférées sur le voyage, tirée L'usage du Monde, de Nicolas Bouvier: 

"Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu'il se suffit à lui même. On croit qu'on va faire un voyage mais bientôt c'est le voyage qui vous fait ou vous défait."

On part quand?

lundi 13 octobre 2014

MES FAVORIS ETSY ☆ HALLOWEEN EDITION

Allumez les bougies, écoutez le vent souffler dans les feuilles, prenez un saladier de bonbecs et mettez The Craft: c'est bientôt Halloween! 

J'adore Halloween. J'adore me déguiser, que ce soit en creepy Alice ou en cheerleader zombie, mais je suis une vraie trouillarde. De celles du genre qui regardent Scream en plein jour. Je vous ai donc préparé une petite sélection Etsy effrayante, mais pas trop! Et si vous n'avez jamais commandé sur Etsy, vous aurez 5€ de réduction sur votre premier achat en suivant ce lien!



☆1: Une petite souris sorcière faite main pour décorer votre buffet.
☆2: Pas besoin de se prendre pour Batman avec cette bague chauve souris!
☆3: C'est pas parce qu'il faut jouer à se faire peur qu'on peut pas se dire de mots doux!
☆4: Les fantômes, c'est bien en peluche et mignons que je les préfère.
☆5: Vous ne voulez pas vous déguiser? Pas grave, vous pouvez toujours craquer sur ce sweat cool!
☆6: Esprit, es tu là? On le saura peut être avec cette bougie Ouija.
☆7: Treats or tricks! Moi je préfère les bonbecs, joliment mis en scène avec cette bannière.
☆8: Chat noir forever ♥ Un joli tote bag pour les cats lovers.
☆9: Les cookies et autres sablés seront bien meilleurs en forme d'araignée!

lundi 6 octobre 2014

ROAD TRIP USA ☆7 : SALVATION MOUNTAIN & SLAB CITY - SAN DIEGO

Il y a presque un an maintenant, je me réveillais à Slab City.


Perdu au milieu de nulle part dans la désertique Californie du sud, entre les Chocolate Mountains et un champ de tir de l'US Army, ce no man's land appartient à tout le monde et à personne. Ancienne base militaire abandonnée depuis la Seconde guerre mondiale, ce lieu hors du temps est devenu le repaire de ceux qui sont sortis de la société : pas de règles, pas de taxes, mais aussi pas d'eau ou d'électricité. Panneaux solaires et système D sont indispensables pour ceux qui vivent ici. Les règles de camping? Premier arrivé, premier servi. On y croise des vieux hippies, des retraités camping-caristes à plein temps, des squatteurs de passage, des familles, des voyageurs, et beaucoup de gens comme vous et moi mais qui ont choisi de vivre "libres". Ces "Slabbers", comme il se nomment, vous en avez déjà vu quelques uns, dans le film Into The Wild: ce n'était pas des figurants qui acclamaient Emile Hirsch et Kristen Stewart, mais les habitants de cette communauté singulière. (à revoir ici)


Nous avions découvert Salvation Mountain en fin de journée, après avoir traversé l'Arizona pour rejoindre la Californie. Nous étions fourbus, émerveillés et un peu paumés aussi. Alors que le soleil se couchait, il fallait que l'on choisisse un endroit pour passer la nuit; après avoir tourné quelques minutes sans trop savoir où aller, nous nous sommes arrêtés pas trop près de nos quelques voisins de passage et habitants, mais pas trop loin non plus.
Une assiette de pâtes à la tomate plus tard, exténués, nous nous blottissons dans le van quand des coups de mitraillettes retentissent au loin, dans la nuit. Ah, oui, c'est vrai, le camp militaire d'à côté. Alors que Julien s'endort rapidement, je reste les yeux grands ouverts: tout ce silence me paraît assourdissant et être là, au fin fond de nulle part, un peu angoissant. Mais la fatigue prend le dessus, et je sombre finalement dans un sommeil profond.



Le jour qui se lève permet de voir notre campement de fortune d'un œil nouveau; le buisson à côté duquel nous avons dormi a quelque chose d'accueillant et de réconfortant. Le petit déjeuner et un brin de toilette plus tard, il est temps de reprendre la route et de rejoindre la côte. Nos voisins nous sourient et nous saluent au passage, et on regretterait presque de ne pas rester plus longtemps. Un dernier coup d’œil émerveillé sur Salvation Mountain, et direction San Diego.



Je suis toujours heureuse de retrouver le bord de mer. Ici, je suis particulièrement heureuse de retrouver les phoques de La Jolla que nous avions déjà rencontré lors de notre première visite de la ville en 2012. Ils sont toujours aussi mignons, odorants et dodus. Nous flânons, prenons notre temps: tout est plus cool quand tu ne sais pas où tu vas dormir le soir (en l'occurrence, dans une rue au bord de la mer où on a absolument pas le droit de dormir) et que ta seule préoccupation est de localiser les toilettes et douches publiques.





Nous découvrons la plage de Pacific Beach où les surfeurs se régalent des vagues de fin de journée. Sous la lumière incroyable du soleil couchant californien, et après cette semaine sur la route, je suis la plus heureuse. Mon histoire d'amour avec la Californie n'est pas prête de s'arrêter.









vendredi 3 octobre 2014

LES JOLIS MOMENTS DE SEPTEMBRE

En septembre, 

Mon amoureux m'a ramené un joli collier ananas de Londres.
Cerise a fait ce qu'elle sait faire de mieux: se rouler au soleil. 
Je me suis offert les vinyles de mon groupe préféré, dont je vous avais déjà parlé ici...
Il a fait tellement beau que j'ai sorti mon sombrero et mes lunettes à coeurs! C'était surtout pour faire une vidéo rigolote pour nos futurs mariés...
Les pizzas entre amis à la plage le dimanche soir sont les MEILLEURES.
Une nouvelle barrette dans ma petite boutique! Je vous présente Mint Flamingo, pour que l'été ne s'arrête jamais.
Ce que je préfére au monde: les couchers de soleil sur l'eau avec mon boyfriend
Beaucoup d'amour, des larmes de joie et des fous rires: Pauline et Thomas se sont mariés.
C'est la rentrée! Deux nouvelles barrettes dans ma collection: Preppy Pirate et In Our Stars!
Give me five Cerisette!
Je me la péte tout en rose pour le mariage #misscamping
Un cadeau de moi à moi: le Travel Listography, un joli livre pour noter ses souvenirs et ses envies de voyage...

I'M IN A BAND! Enfin, pas tout à fait, mais j'ai joué pour la première fois en public à la soirée de fin de saison de l'Oyats Café. Et c'était fun!
L'été indien, encore et toujours: le plus joli mois de septembre que l'on ait connu depuis longtemps!
Home sweet home: un petit vase Hema, un bougeoir fait maison en bois et un joli souvenir de San Francisco.
Je suis tombée amoureuse dès le premier regard et nous ne nous sommes plus quittées. Ces chausures New Look sont mes nouvelles préférées.
Les délicieux cupcakes de chez Sophisticakes, dégustés lors des Yelpies, la soirée bordelaise des 10 ans de Yelp. Rajoutez moi comme amie :)
Les jolis paysages sur le chemin de la maison... Oh que je l'aime mon bassin!
Samedi 27, c'était le Cassette Store Day, qu'on a célébré en écoutant Hunx and his Punx beaucoup trop fort.
 Ce n'est pas parce qu'on a les gambettes à l'air que l'automne ne viendra pas: les jolies feuilles rouges font leur apparition (et les soupes de potirons aussi.)


jeudi 18 septembre 2014

MES FAVORIS ETSY ☆ SEPTEMBRE

Ce n'est une surprise pour personne, Etsy c'est un peu THE place to shop si vous cherchez de la décoration originale, des bijoux canons, des accessoires qui changent, le tout sortis tout droit de l'imagination de créateurs plus talentueux les uns que les autres.

J'y passe un temps fou, que ce soit pour gérer ma petite boutique ou pour fureter à la recherche de boucles d'oreilles à l'effigie de Michael Scott. Je partage avec vous mes derniers coups de cœurs, et n'oubliez pas, si vous n'avez jamais commandé sur Etsy, vous aurez 5€ de réduction sur votre premier achat en suivant ce lien!


☆1: Un bien joli coussin constellation qui irait parfaitement sur mon canapé.
☆2: Un joli, tout petit terrarium dans lequel mes bébés succulentes seraient bien heureuses (la faute à Lilla!)
☆3: Oui, j'ai ai envie d'avoir mon motto de vie accroché au mur.
☆4: Le torchon le plus miaougnon du monde!
☆5: Okay, j'ai déjà une couronne de fleurs crée par Morgane aka Marose., mais celle-ci serait parfaite pour l'automne.
☆6: Je me suis offert cette illustration qui me fait déculpabiliser d'être bordélique. Cette boutique regorge de petites merveilles!
☆7: Sûrement le badge le plus rigolo que j'ai vu depuis longtemps. Bien joué Melle Nora!
☆8: J'adore la boutique de Kate Rowland. Après la broche Winter Is Coming, le collier Feminist a rejoint ma collection.
☆9: Deux de mes héros, Michael Scott et Buffy, sont à présents accrochés dans mon salon. J'ai quand même pas mal hésité avec ugly crying Kim et Steve Zissou.